Accueil

 

L’Association pour le soutien et l’usage de la langue française (Asulf) milite en faveur de la qualité de la langue depuis 1986. Elle tient pour acquis que la défense de la langue française au Québec se justifiera plus aisément si la qualité fait partie de l’enjeu.

L’objectif de l’Association ne récuse pas, loin de là, les efforts de la société en faveur d’un statut amélioré du français. Mais elle soutient qu’une langue médiocre et appauvrie en freine l’amélioration. Elle reconnaît aussi sans hésitation que la défense du bon usage est, pour beaucoup, fonction de son statut et de son utilité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des frontières du Québec.

L’Asulf fait sienne l’affirmation du sociologue Fernand Dumont (1927-1997) : « … si nous ne pouvons pas faire un effort collectif de restauration de la langue, on aura beau dresser des barrières tout autour, on ne sera pas beaucoup plus avancés. »

Aussi l’Asulf se fait-elle un devoir de dénoncer les dérives et de proposer des améliorations tout en sensibilisant l’ensemble des locuteurs. Elle joue les francs-tireurs contre les barbarismes et les anglicismes inutiles (Voir quelques réalisations). Elle se fait le héraut du bon usage et encourage tout locuteur à suivre son exemple.


 

 Le président,

   Signature Gastion Bernier